Header image for news printout

RCA : l’Experte indépendante de l’ONU en mission pour évaluer la situation critique des droits de l’homme dans le pays

GENEVE / BANGUI (1er juin 2017) – L’Experte indépendante des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme en République Centrafricaine, Marie-Thérèse Keita Bocoum, se rendra en République centrafricaine (RCA) du 7 au 16 juin pour évaluer la situation critique des droits de l’homme et de la réponse humanitaire.

Cette visite intervient dans un contexte de violence extrême ayant exposé les populations civiles, la MINUSCA et les travailleurs humanitaires à des abus et violations graves des droits de l’homme, mais aussi quelques jours après la publication du rapport "  Mapping  " sur les violations graves du droit international des droits de l’homme et abus du droit international humanitaire en RCA, et l’arrivée du Procureur de la Cour pénale spéciale, deux évènements significatifs dans la lutte contre l’impunité.

Au cours de sa mission de neuf jours à Bangui et à l’intérieur du pays, Mme Keita Bocoum s’entretiendra avec les autorités gouvernementales, législatives et judiciaires, ainsi qu’avec les représentants des Nations Unies, de la société civile, des associations de victimes, des organisations non gouvernementales et du corps diplomatique.

" Je saisirai cette occasion pour évaluer la situation des droits de l’homme, à la lumière des récents développements à Mobaye, Bangassou, Bria et Alindao, et  réitérer mes recommandations aux acteurs nationaux et internationaux en matière de protection des civils, d’assistance aux victimes, de réaffirmation de l’autorité de l’Etat et d’engagement pour la justice et le développement en RCA ", a-t-elle noté. 

Le mandat de l’Experte indépendante sur la situation des droits de l’homme en République centrafricaine a été créé par le Conseil des droits de l’homme le 27 septembre 2013. Mme Marie-Thérèse Keita Bocoum, ancienne professeure à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’université d’Abidjan en Côte d’Ivoire, a occupé différents postes tant dans son pays qu’au sein de l’ONU. Elle a été Rapporteuse spéciale sur la situation des droits de l’homme au Burundi, Représentante de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme auprès de l’UNOWA, mais également Directrice de la division droits de l’homme et Représentante de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme au Darfour.  

Les Experts indépendants font partie de ce qui est désigné sous le nom des " procédures spéciales " du Conseil des droits de l’homme. Les procédures spéciales, l’organe le plus important d’experts indépendants du Système des droits de l’homme de l’ONU, est le terme général appliqué aux mécanismes d’enquête et de suivi indépendants du Conseil qui s’adressent aux situations spécifiques des pays ou aux questions thématiques partout dans le monde. Les experts des procédures spéciales travaillent à titre bénévole; ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ils ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants des gouvernements et des organisations et ils exercent leurs fonctions à titre indépendant.  

Page du HCDH sur le pays : République centrafricaine 

Pour des informations additionnelles et des demandes des médias, prière de contacter :

A Bangui, pendant la visite : Rosalie Billault (Cell: +23675104938 / rbillault@ohchr.org) ou Cherifou Gassama (gassamac@un.org)

A Genève, avant et après la visite : Vanessa Gosselin (+41 22 9179787 / vgosselin@ohchr.org) ou d’écrire à ie-car@ohchr.org.  

Taguez et partagez - Twitter: @UNHumanRights and Facebook: unitednationshumanrights 

Préoccupé par le monde dans lequel nous vivons ? Alors DÉFENDEZ les droits de quelqu’un aujourd’hui. #Standup4humanrights et visitez la page web : http://www.standup4humanrights.org/fr/