Header image for news printout

Le Comité pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants conclut les travaux de sa vingt-sixième session

Comité pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants

13 avril 2017 

COMMUNIQUÉ FINAL 

Le Comité pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille a conclu cet après-midi les travaux de sa vingt-sixième session, qui s'était ouverte le 3 avril dernier au Palais Wilson, à Genève et au cours de laquelle il a examiné les rapports initiaux du Bangladesh, de la Jamaïque et du Nigéria.

Les observations finales adoptées par le Comité concernant les rapports de ces trois États parties à la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille seront disponibles à compter de jeudi 13 avril sur la
page Internet consacrée à la session (à la fin de la liste de documents figurant sous le nom et le drapeau de chaque pays). Le Comité a par ailleurs adopté une liste de points à traiter à l'intention de l'Algérie, ainsi que des listes de points à traiter en vue de l'examen ultérieur des rapports de l'Égypte, de Madagascar et du Mozambique.

Au cours de cette session, le Comité a adopté une déclaration commune avec le Comité des droits des personnes handicapées concernant la question du handicap dans les migrations de masse.  

Le Comité a par ailleurs tenu des réunions informelles avec des représentants de la société civile concernant la mise en œuvre de la Convention dans des trois pays dont l'examen des rapports figurait à l'ordre du jour de la session. Il a en outre rencontré des représentants de l'Organisation internationale du travail, de l'Organisation internationale des migrations et du Haut-Commissariat en amont des dialogues qu'il devait tenir avec les délégations de ces trois pays. 

La question du pacte mondial sur les migrations, aujourd'hui à l'étude, a également été abordée. À cet égard, le Comité a rédigé des lettres à l'attention de tous les États membres, ainsi qu'à Louise Arbour, Représentante spéciale du Secrétaire Général pour les migrations, afin de s'assurer que la Convention irrigue le processus du pacte. De surcroît, le Comité a rencontré la Mission permanente du Mexique, nommée, avec la Suisse, cofacilitateur pour la rédaction du Pacte.  

Enfin, le Comité a adopté son rapport à l'Assemblée générale concernant ses 25 et 26ème sessions.

Lors de sa
prochaine session, qui se tiendra du 4 au 13 septembre 2017 à Genève, le Comité a prévu d'examiner les rapports de trois pays: l'Équateur, l'Indonésie et le Mexique. 

__________ 

           

Ce document est destiné à l'information; il ne constitue pas un document officiel 

Follow UNIS Geneva on Website | Facebook | Twitter| YouTube |Flickr